Publication
Title
Pseudo-traduction et image d'auteur : le cas Andreï Makine
Author
Abstract
Si les pseudo-traductions ne sont pas de véritables traductions, elles doivent cependant en reproduire toutes les caractéristiques et dévoilent donc un grand nombre didées (préconçues) sur la traduction en raison de la tromperie même sur laquelle elles se basent. Dans cette contribution, il sagira de recontextualiser un cas concret pour en étudier les caractéristiques, les raisons et les effets : les deux premiers romans dAndreï Makine, La Fille dun héros de lUnion soviétique et Confession dun porte-drapeau déchu (1992). Lon constate combien cette pratique participe dun fonctionnement littéraire sintégrant dans un ensemble de thématiques et de stratégies - comme la pseudo-traduction fictionnalisée et une intertextualité trompeuse - qui jettent toute la suspicion sur limage de lauteur et celle de linstance auctoriale.
Language
Dutch
Source (journal)
Les lettres romanes / Université catholique de Louvain. - Korbeek-Lo, 1947, currens
Publication
Korbeek-Lo : Lettres romanes, 2013
ISSN
0024-1415
Volume/pages
67:3-4(2013), p. 447-462
Full text (Publisher's DOI)
Full text (publisher's version - intranet only)
UAntwerpen
Faculty/Department
Research group
Publication type
Subject
Affiliation
Publications with a UAntwerp address
External links
VABB-SHW
Record
Identification
Creation 31.03.2014
Last edited 09.05.2016
To cite this reference