Title
Grammaticalisation analogue de marqueurs de focalisation en latin tardif et en moyen français Grammaticalisation analogue de marqueurs de focalisation en latin tardif et en moyen français
Author
Faculty/Department
Faculty of Arts. Linguistics and Literature
Publication type
conferenceObject
Publication
Les Ulis :EDP Sciences, [*]
Subject
Linguistics
Source (book)
Actes du Congrès mondial de linguistique française, Paris, 9-12 juillet 2008 / Durand, Jacques [edit.]; et al. [edit.]
ISBN - Hoofdstuk
978-2-7598-0358-3
ISI
000274604800023
Carrier
E
Target language
French (fre)
Full text (Publishers DOI)
Affiliation
University of Antwerp
Abstract
Les textes en latin tardif (2e-6e siècles) et en moyen français (14e-16e siècles) présentent un processus de grammaticalisation analogue au sein du paradigme des déterminants nominaux. Dans les textes administratifs et juridiques en latin classique et en ancien français apparaissent des déterminants avec verbum dicendi (suprascriptus en latin, ledit en français). Plus tard, en latin tardif et en moyen français, ces déterminants deviennent beaucoup plus fréquents et leur emploi nest plus réservé à la langue des chartes ; certains textes littéraires en présentent même des occurrences. (Norberg, 1944, Selig, 1992, Guillot et al. à paraître). Initialement, les expressions référentielles avec verbum dicendi ont un rôle bien circonscrit de marqueur de focalisation, en ce quelles assurent les références univoques si essentielles dans les textes juridiques et administratifs. Les réanalyses au sein du paradigme des déterminants démonstratifs les déterminants ille et/ou ipse évoluant vers larticle défini en latin tardif et labolition de lopposition cist-cil en ancien et moyen français (Selig, 1992, Carlier & Goyens, 1998, Carlier & De Mulder, soumis et Marchello-Nizia, 2001 à 2006b) entraînent un vide référentiel temporaire que viennent combler les « nouveaux » déterminants avec verbum dicendi. Tant en latin tardif quen moyen français, lemploi des déterminants avec verbum dicendi décline soudainement, après une période lors de laquelle leur fréquence ne cessait de sélever et leur rôle de marqueur de focalisation devenait de moins en moins net. Pour le moyen français, ces développements ont souvent été décrits comme un phénomène purement stylistique. Toutefois, lanalogie avec les évolutions en latin tardif nous permet de conclure quils sont bel et bien liés au processus de grammaticalisation en cours au sein du paradigme des démonstratifs. Le fait que les autres langues vernaculaires (par exemple litalien et langlais) emploient également des déterminants avec verbum dicendi constitue cependant un argument en faveur de lhypothèse stylistique. Bien quil soit donc établi que le vide référentiel, cause interne à la langue, est à lorigine des évolutions, la large diffusion des marqueurs dans les langues vernaculaires met en évidence que dautres mécanismes, pas nécessairement internes à la langue, jouent également dans les développements.
E-info
http://gateway.webofknowledge.com/gateway/Gateway.cgi?GWVersion=2&SrcApp=PARTNER_APP&SrcAuth=LinksAMR&KeyUT=WOS:000274604800023&DestLinkType=RelatedRecords&DestApp=ALL_WOS&UsrCustomerID=ef845e08c439e550330acc77c7d2d848
http://gateway.webofknowledge.com/gateway/Gateway.cgi?GWVersion=2&SrcApp=PARTNER_APP&SrcAuth=LinksAMR&KeyUT=WOS:000274604800023&DestLinkType=FullRecord&DestApp=ALL_WOS&UsrCustomerID=ef845e08c439e550330acc77c7d2d848
Handle