Title
Pollution environnementale et diabète de type 2 : pleins feux sur la cellule <tex>$\beta$</tex> Pollution environnementale et diabète de type 2 : pleins feux sur la cellule <tex>$\beta$</tex>
Author
Faculty/Department
Faculty of Sciences. Biology
Faculty of Pharmaceutical, Biomedical and Veterinary Sciences. Pharmacy
Faculty of Medicine and Health Sciences
Faculty of Pharmaceutical, Biomedical and Veterinary Sciences . Biomedical Sciences
Publication type
article
Publication
Kraainem : Reflexion Medical Network ,
Subject
Biology
Human medicine
Source (journal)
Vaisseaux, coeur, poumons. - Kraainem : Reflexion Medical Network, 1996
Volume/pages
16(2011) :6 , p. 1-5
ISSN
1371-8665
Article Reference
277
Carrier
E-only publicatie
Target language
French (fre)
Affiliation
University of Antwerp
Abstract
Les maladies métaboliques humaines telles que le diabète et lobésité sont aujourdhui considérées comme lune des menaces majeures pour le bien-être général de lêtre humain au 21e siècle. Des données actuelles sur la prévalence du diabète sucré indiquent que la propagation de cette maladie atteint des proportions épidémiques et on sattend à ce que ces chiffres continueront à grimper au cours des décennies à venir. Bien que les prédispositions génétiques et le mode de vie soient généralement considérés comme les motifs les plus importants de la forme pathologique la plus fréquente, à savoir le diabète de type 2, lépidémie actuelle ne peut sexpliquer par ces deux seules causes. La pollution chimique de lenvironnement figure parmi les éléments considérés comme des facteurs de risque potentiels. La mesure dans laquelle des polluants peuvent effectivement contribuer au développement et/ou à la progression du diabète et la nature des mécanismes sousjacents ont été très peu examinées jusquà présent. La première partie de cette étude donne un aperçu des données épidémiologiques disponibles permettant détablir un lien entre la prévalence du diabète et divers polluants. Létude examine ensuite en détail la façon dont certaines substances pourraient agir sur des processus stimulant le développement du diabète de type 2. Laccent est plus spécifiquement mis sur leurs effets sur les cellules bêtapancréatiques, étant donné le rôle crucial de la cellule ß dans le développement du diabète, et divers groupes de substances, notamment des xéno-oestrogènes, des polluants organiques persistants, des combinés organophosphorés et des métaux, sont examinés. Même si létude des effets de certains polluants sur le développement du diabète de type 2 est très limitée, les recherches effectuées en dépit dune offre restreinte indiquent dans une mesure croissante une association potentielle. Sur la base de ces données, il semble absolument nécessaire de mener une étude étendue et approfondie sur le rôle des polluants dans létiologie du diabète de type 2.
E-info
https://repository.uantwerpen.be/docman/iruaauth/a107b8/e3fc66653cd.pdf
Handle